La sourcellerie

Transmission de l’art du sourcier avec mon maître sourcier

La sourcellerie : à la recherche de l’or bleu

La sourcellerie est l’art de rechercher et de ressentir l’eau.

L’eau se raréfie, et devient si précieuse qu’elle peut être considérée comme une ressource rare et précieuse.

A ce titre, la sourcellerie est un allié puisant pour quiconque comprend l’enjeu de cet art.

Cet art s’appuie également sur la capacité à ressentir l’énergie des éléments, et plus particulièrement de l’élément eau.

Un sourcier est donc une personne sensible à la présence de l’eau.

Cette capacité est naturellement accessible à tous, mais seuls l’entraînement et la pratique permettent de développer cette faculté.

La sourcellerie est très utile dans le cadre de la recherche de veines d’eau souterraines, notamment pour envisager ou placer un forage.

Un sourcier procède à l’estimation de la profondeur de l’eau ainsi qu’à l’estimation du débit de sources d’eau souterraines.

Il peut également rechercher des objets perdus . 

Je me suis formée à cet art grâce à un sourcier reconnu pour sa pratique depuis plus de 30 ans.

Ma pratique de la sourcellerie, comme toutes les autres disciplines, relève d’une volonté d’apprendre.

J’utilise des baguettes de sourcier et un pendule, qui sont les outils principaux du sourcier.

L’art de la sourcellerie est à la croisée des chemins entre l’inné et l’acquis, la sensibilité et la connaissance.

Dans tous les cas, à l’image de toute discipline, la sourcellerie repose sur une éthique professionnelle irréprochable et une véritable humilité.

La discipline, l’entraînement, l’humilité et une constance dans le travail sont les piliers de la reconnaissance d’un sourcier honnête.

En conclusion, le magnétisme et la sourcellerie sont intimement liés par la capacité à ressentir l’énergie des éléments.

Ces approches complémentaires s’appuient sur un savoir-faire ancestral, qui se transmet, ou s’apprend avec une pratique rigoureuse et des enseignements sans cesse renouvelés.

Pour toute demande dans ce domaine, je vous invite à me contacter afin d’étudier ensemble la nature de vos besoins.

Je ne suis pas dans une démarche mercantile et me prêterai volontiers à quelques recherches au titre de l’entraînement de mes ressentis.

Bon à savoir : retenez qu’une marge d’erreur est toujours possible, car la sourcellerie n’est pas une science exacte.

Faire appel à un sourcier, quelque soit sa notoriété doit vous inviter à accepter au préalable que cette marge d’erreur existe bel et bien et que toute promesses trop alléchante est contraire au professionnalisme.